Fitness History – United States (1700 – 1860) Part 8

united states colonial period 1700

United States – Colonial Period (1700 – 1776)

united states colonial period 1700

Trials of colonial life ensured regular physical activity, however, during this period exercise programs or fitness programs didn’t exist. United States were an undeveloped country with a large portion of unexplored land with uninhabited regions. Lifestyle during this era was for plowing the land for crops, hunting for food and herding cattle. This lifestyle provided a sufficient level of physical activity to maintain a good physical condition.

United States – National Period (1776 – 1860)

united states national period 1776

Fitness in the United States during the national period was influenced by European cultures. Immigrants brought several aspects of their heritage in the United States, including gymnastics from Germany and Sweden. The invasion by foreign countries were a constant threat to the independence and nationalism countries. This dynamic was common in Europe but not in the United States. German and Swedish gymnastics programs have failed to achieve the same levels of popularities as in Europe.

However, the first leaders of the United States were aware of the need to exercises and fitness. Benjamin Franklin recommended regular physical activities including running, swimming and basic exercises of resistance training to have good health. President Thomas Jefferson recognized the need of fitness but perhaps in a extreme measure : « Not less than 2 hours per day should be dedicated to fitness, no matter the weather. If the body is weak, the mind will not be a strong ».

The beginnings of physical education in the United States

As for Europe, schools were an important way to spread the necessity of fitness in society through physical education programs. However in the United States, the educational process focused primarily on intellectual matters. Schools focused on teaching traditional subjects such as reading, writing and arithmetic. Physical education has remained absent from the public education system for most of the 19th century. Despite the lack of interest in fitness during this period, J.-C. Warren and Catherine Beecher have made significant contributions to the future of fitness in the United States.

Dr. J.-C. Warren, a medical professor at Harvard University was an important supporter of physical activity. Warren medical experiences have given him a clear understanding of necessity for regular exercise, his recommendations included German and Swedish gymnastic exercises. In addition, Warren began developing exercises for women. Catherine Beecher developed fitness programs specifically to meet the needs of women. Among its many different fitness program, there was a gym program done with music. Although not officially recognized by the name, Beecher’s programs of the mid 19th century are much like actual aerobics.

That’s all for today. Soon the rest of the fitness history

-Steph

Histoire Du Fitness – Etats-Unis (1700 – 1860) Part 8

united states colonial period 1700

Etats-Unis – Période coloniale (1700 – 1776)

united states colonial period 1700

Les épreuves de la vie coloniale assuraient des activités physiques régulières, cependant au cours de cette période aucuns programmes d’exercices ou de programmes de fitness existaient. Les Etats-Unies étaient un pays non-développé caractérisé par une grandes partie de terres inexplorés avec des régions inhabité. Le style de vie durant cette ère consistait à labourer la terre pour les cultures, chasser pour la nourriture et l’élevage du bétail. Ce mode de vie fournissait un niveau suffisant d’activité physique pour maintenir une bonne condition physique.

Etats-Unis – Période Nationale (1776 – 1860)

united states national period 1776

Le fitness aux Etats-Unis durant la période nationale était influencé par les cultures européennes. Les immigrants amenèrent plusieurs aspects de leurs héritages aux Etats-Unis, incluant les gymnastiques d’Allemagne et de Suède. L’invasion par des pays étrangers étaient une constante menace pour l’indépendance et le nationalisme des pays. Cette dynamique était répandu en Europe mais pas aux Etats-Unis. Les programmes de gymnastiques allemandes et suédoises n’ont pas réussi à atteindre les mêmes niveaux de popularités qu’en Europe.

Cependant, les premiers leaders des Etats-Unis étaient conscients du besoin d’exercices et de fitness. Benjamin Franklin recommandait des activités physiques réguliers incluant la course, la natation et des exercices de base d’entraînement de résistance pour avoir une bonne santé. Le président Thomas Jefferson a reconnu la nécessité du fitness mais peut-être dans une mesure assez extrême : « Pas moins de 2 heures par jour devrait être consacré au fitness, peu importe la météo. Si le corps est faible, l’esprit ne sera par fort ».

Les débuts de l’éducation physique aux Etats-Unis

Comme pour l’Europe, les écoles ont été un moyen important pour répandre la nécessité du fitness dans la société à travers les programmes d’éducation physique. Cependant aux Etats-Unis, le processus d’éducation était axé principalement sur les questions intellectuelles. Les écoles se concentraient sur l’enseignement des matières traditionnelles comme la lecture, l’écriture et l’arithmétique. L’éducation physique est resté absente du système d’éducation publique pour la majorité du 19ème siècle. Malgré le manque d’intérêt pour le fitness durant cette période, J.-C. Warren et Catherine Beecher ont apporté des contributions importantes pour le futur du fitness aux Etats-Unis.

Le Dr J.-C. Warren, un professeur de médecine à l’université de Harvard était un partisan important de l’activité physique. Les expériences médicales de Warren lui ont donné une claire compréhension de la nécessité de faire des exercices régulièrement, ses recommandations incluait des exercices de gymnastiques allemandes et suédoises. En outre, Warren a commencé l’élaboration d’exercices pour les femmes. Catherine Beecher a élaboré des programmes de fitness spécialement pour répondre aux besoins des femmes. Parmi ses nombreux différents programme de fitness, il y avait un programme de gymnastique effectué avec de la musique. Bien que non officiellement reconnu par le nom, les programmes de Beecher du milieu du 19ème siècles ressemblent beaucoup aux cours d’aérobic de nos jours.

C’est tout pour aujourd’hui. Bientôt la suite de l’histoire du fitness

-Steph